Soudage laser

Le soudage au Laser, tant pour des matériaux homogènes qu'hétérogènes, est un procédé de fusion qui ne nécessite aucun matériau d’apport. Contrairement à d’autres procédés de soudage en continu, le Laser permet un apport ponctuel très précis de la chaleur. Le recouvrement des points permet un soudage en continu (cordon). Le temps d’interaction est extrêmement bref et atteint seulement quelques millisecondes par points.

En fonction de l’absorption spécifique au matériau, la zone de soudage subit un échauffement qui augmente jusqu’à atteindre la température de fusion. Lors de la diffusion de la chaleur, le matériau en fusion se solidifie pour former la soudure.

Le Laser est particulièrement performant pour souder des matériaux métalliques. Dans ce contexte, il faut tenir compte de la technologie de soudage et des facteurs métallurgiques.

La plupart des aciers peuvent être soudés sans fissures et en obtenant une grande solidité. La teneur en carbone ne doit toutefois pas dépasser 0.15%. Il est de même possible de souder le titane (sous gaz de protection), le tantale, le nickel, le nickel/béryllium, le cuivre, le cuivre/béryllium, les alliages fer/nickel, l’aluminium pur, l’or, le platine et l’argent.

Qu'elle soit par point ou par cordons (voir les photos), une bonne soudure demande des conditions préalables respectant les principes fondamentaux de la métallurgie: